Le service funéraire de confiance pour la protection des familles.

Photo 644083Monsieur Philippe PERNEL
J’apprends avec une grande tristesse par internet le décès de Philippe qui a représenté un gd moment de bonheur ds ma vie il y a de nombreuses années , un très gd ami de mon frère décédé lui aussi, et je présente ttes mes condoléances les plus sincères à ses enfants et pts enfants.. c’était un personnage qui a marqué cx qu’ils rencontraient et il ne laissait jms indifférent. Je suis très affectée même si on ne se voyait depuis longtemps, et suis passée à la tremblade il y a 2 semaines et pensait à lui, sachant qu’il y avait vécu… très affectueuses pensées. Mariedo dard
Photo 823645Madame Marie-Louise HALLOUIN
Une longue amitié nous a unit lycéennes et étudiantes en tant que membres de la JEC nous avons encadré ensemble un camp d ados
La vie et la géographie nous ont séparées de longues année nous nous sommes retrouvées il y a qq années et c était petit si on ne s était jamais quittées
Je dis mes amitiés aux frères et belle-sœurs de Maryse et j embrasse bien fort ses chères filles
Je viendrai me recueillir sur sa tombe dès que possible
Je garde de Maryse le souvenir d’une personne droite généreuse et engagée par rapport à ses concoctions inf belle personne
Amicalement
Monique
Photo 820053Madame Nicole SORRO née DAIRÉ
Tata
Tu es partie bien trop tôt, on aurait tellement aimé partager encore de beaux moments avec toi.
Lily aura toujours une pensée pour toi quand elle jouera du piano.
Mathys gardera en mémoire tes talents artistiques et ton si bel atelier.
Tu vas énormément nous manquer, nos messages et photos échangés, vont me manquer.
Mon réconfort est qu'à présent tu es en paix.
Nous t'aimons et t'aimerons très fort.

Emeline, Fabien, Mathys et Lily
Photo 788091Monsieur Jean-Claude OZIER-ADRUBAL
Mon frère,
Je ne t'oublierai jamais. Repose en paix.
Je t'aime.
Photo 788091Monsieur Jean-Claude OZIER-ADRUBAL
Dans ce moment douloureux. Je vous fait part de mes condoléances et vous exprime tout mon soutien. Que mon cher cousin repose en paix. 🕯
Photo 787659Madame Francine SANSIQUET née DEMAZET
Je garderai en mémoire mon amie Catou ; nous avons traversé notre adolescence main dans la main, cœur à cœur avec toujours au bord des lèvres des confidences que je ne livrais qu'à elle, qu'elle ne livrait qu'à moi. Adieu ma petite sœur de cœur.
Ccourage à ta famille et à tous ceux qui t'aiment.
Photo 753875Madame Thérèse TRAVADON née CARPENTIER
Mathé 

C’est le surnom que nous lui avons donné quand elle est devenue grand mère.  Tout le monde a fini par adopter ce nom. Elle est née le 14 mars 1930 à Bohain en Vermandois, une petite ville du nord de la France. L’avant dernière d’une fratrie de cinq soeurs, elle était la préférée de son père.
Elle était la meneuse de la fratrie. Au moment du débarquement de normandie, elle avait confectionné des drapeaux américains qu’elle avait mis un peu prématurément aux fenêtres de la maison au grand dame de son père qui lui a dit : tu vas nous faire fusiller.

C’est la seule de la famille qui a quitté le village pour faire des études de professeur d’éducation physique. Elle aimait le Basket. 

Très douée, elle a joué dans l’équipe parisienne du Métro, une très bonne équipe de Nationale 1. Puis elle a été sélectionnée en Equipe de France.

C’est à l’institut national des sports qu’elle fit la connaissance de Jacques, ou « Papé » pour ses petits-enfants. Leurs études terminées, tous deux sont allés travailler l’été dans une colonie de vacances dans le Jura. L’inspecteur d’académie leur conseilla de se marier au plus tôt pour qu’ils soient mutés dans la même ville pour leur premier poste. Ils se marièrent en septembre.
Neuf mois après elle mis au monde son fils Philippe et cinq ans plus tard, sa fille Nathalie. 

Ils furent rapidement mutés au lycée technique d'Evreux où elle fit une grande partie de sa carrière. Elle était également Professeure de danse et donnait des cours plusieurs soirs par semaine. Avec Jacques, ils on fait parti de la troupe de théâtre d'Evreux. Puis ont rapidement créé un groupe d’amis fidèles : l'oenothèque. 

Malgré un emploi du temps chargé, elle fut une mère aimante, attentionnée et généreuse. Elle était prête à tous les sacrifices pour ses enfants. Jacques étant souvent absent, pour des compétitions sportives, elle assumait la plupart des tâches du foyer, elle était le pilier et l’âme de la famille. Maitresse de maison hors pair et très bonne cuisinière, elle aimait recevoir et elle le faisait merveilleusement bien.

Jacques et elle vécurent une retraite agréable ici-même, où ils accueillaient famille et amis dans leur jolie maison aux airs de vacances. Elle a donné amour et bienveillance sans compter à ses petits enfants, David, Julien, Grégoire et Julie, dont elle était très fière.

Elle était émerveillée par ses arrières petits enfants et son visage s’illuminait à chaque fois qu’elle les voyait.

Elle a eu beaucoup de problèmes de santé tout au long de sa vie sans jamais se plaindre.
Elle était assez solitaire, mais toujours tournée vers les autres, prête à rendre service.

Elle laissera dans la mémoire de ses 2 enfants , 4 petits enfants et 3 arrières petits enfants l’image  d’une personne forte, gentille, affectueuse et sur laquelle on pouvait se reposer. Elle a marqué la vie de chacun d’entre nous et c’est à travers nous qu’elle continuera de vivre. 

Notre Mathé, c’est un vide immense que tu laisses derrière toi. Nous t’embrassons de toute la force que nous avons et embrasse notre Papé là-haut. 
Photo 747915Monsieur Georges MOREL
Evocation sensible de mon père, Georges, Papa.

Papa, t'aurais pu prévenir avant de partir. Mais cela te correspond bien, tu n'étais pas un bavard, discret, plutôt taiseux. Comme disent les jeunes, trois phrases de suite et tu étais au bout de ta vie.
C'était difficile de sonder ton âme, tu te livrais peu. Et pourtant je sais que tu nous aimais, nous tes fils, ton épouse, tes belles-filles, petit fils et petite fille. Sans nous le dire, tu ne nous as jamais fait défaut. Nous pouvions compter sur toi.

Tu as tracé ta vie calmement, les circonvolutions, les arabesques, les sinuosités improbables ce n'était pas ton style. Comme un laboureur consciencieux, l'esprit tourné vers l'extrémité du champ de la vie, tu as creusé un sillon rectiligne, propre, honnête, solide aussi bien sur les plans personnel, familial, professionnel que social.
A l'adolescence, lorsque je te regardais dérouler ce chemin de vie, je trouvais ça monotone, sans imagination, presque ennuyeux. Aujourd'hui avec toi à l'extrémité de ce champ, je me retourne et je me dis qu'une ligne droite c'est beau aussi, et que vous en conviendrez, ce n'est pas si facile à tracer.

Tu étais un amoureux des grands espaces vierges ou peu fréquentés. Les histoires d'aventures, de pionniers, de découvreurs aux quatre coins du monde te fascinaient.
Tu aimais la randonnée, la marche en montagne notamment. Tu as fait quelques 4 000 dans les Alpes, j'ai gravi quelques années après toi le Grand Paradis dans le massif du Mont Rose. Tu m'avais donné ton piolet, je lui suis resté fidèle, il n'était pas pensable pour moi de partir avec un autre piolet que celui-ci. Il m'a accompagné sur toutes mes ascensions. A travers lui tu veillais sur moi et tu m'accompagnais dans ces périples hivernaux.

Voila Papa, je souhaite te faire un ultime cadeau. Nous irons ensemble sur le point culminant du massif des Bauges manger un reblochon, ton fromage préféré. Nous mangerons la croute bien-sur, le reblochon sera coulant, le pain craquant et nous l'accompagnerons d'un petit Gamay des coteaux de Savoie, fruité, gouleyant, frais comme une bise de printemps sur les alpages, beau comme un lever de soleil sur la Tournette et le lac d'Annecy.
Tu ne boiras qu'un seul verre, tu étais un homme sobre, moi deux ou trois, peut-être quatre et quand le soleil commencera à décliner, je t'installerai appuyé sur un rocher, ou posé au creux d'une souche, pour que tu puisses regarder le soleil lentement se coucher derrière les crêtes. Pendant ce temps je descendrai dans la vallée, tu auras l'éternité pour profiter tranquille de ces belles montagnes de Savoie que tu aimais tant.

Je t'embrasse Papa, surtout ne me remercies pas cette fois, c'est normal qu'un fils embrasse son père.

Philippe
Photo 748508Monsieur Jean-Pierre BENOTTEAU
Tellement triste 😥 mon ami sincères condoléances à toute la famille
Photo 748014Madame Denise PELLEREAU née DUMAY
« La créativité est contagieuse. Faites-la tourner. » disait Albert Einstein.
C’est ce que tu as fait pour moi, toute petite. Je te dois l’envie de découvrir le beau, les couleurs, les matières et l’art des associations qui crée un langage sensible et provoque les émotions. Je t’ai perdue de vue toutes ces années mais je n’ai jamais oublié ce mélange de pragmatisme et d’élégance qui habillait tes maisons, ni cette énergie incroyable qui masquait ta fragilité. Organisation, mise en tableau des moments festifs, sens du détail qui accroche l’oeil et le coeur, tu étais Artiste dans l’âme. C’est cette image que je garderai de toi Tatie parce qu’elle est source d’inspiration et de force. Avec toute ma tendresse, Véronique ton « coeur d’artichaut ».
Photo 747201Monsieur Thomas KRAMPF
Thomas Krampf was a splendid father and husband, a remarkable man, a friend to so many people, no matter their country of origin, gender, race, education, or place in the community. He had a global intelligence, a quick wit, an admirable sense of ambition off-set by a deep modesty and humility.
One of his arts was poetry, another was friendship. I and my late husband David McKain were honored to be among his friends, grateful for his frequent hospitality and generosity to us, and always glad to be with him and his wife Francoise, as well as in the company of his amazing three daughters. I will never forget his laughter or his wisdom. Whether at his writing desk, in the garden, hosting poetry events, or on spiritual retreat, Tom lived fully and deeply-- a life well lived. Bon voyage, dear Tom.
Photo 743347Madame Martine MILLERET née MOREAU
Nous nous aimions sans se le dire assez, nous avions des orages, de ceux qui ne brisent que le silence, nous nous comprenions malgré tout. Mon affection t'accompagnera toujours.
Photo 737814Monsieur Vincent TOURNIER
Tu étais une personne qui aimait la vie et la partageait avec plaisir et sans compter avec tes proches. C’était toujours un plaisir de le retrouver.
Ami de longue date, j’ai partagé de nombreux moments de rires, échanges sur le monde et la vie. Les longues parties de jeux de rôle, les nombreux moments scouts, les weekends entre amis …. Que de nombreux beaux moments partagés associés à de précieux souvenirs !
Tu avais également un sens des responsabilités accru avec des cotés un peu rebelle certaines fois qui me laissait sourire et apprécier nos échanges.
Engagé ces dernières années auprès de Laurence et son fil Julian j’avais beaucoup de plaisir à vous voir vous épanouir tous ensemble.
Epicurien de la vie laisse tu nous laisse grand vide derrière toi. Tu es parti bien trop tôt !
Repose en paix tout en sachant que si l’occasion se présente, tu n’hésiteras pas à aller voir qui de droit pour expliquer ton point de vue sur cette injustice de la vie !
Photo 728212Monsieur Georges DORIN
j'ai appris recemment le deces de tonton georges
la perte d'un etre cher est une epreuve que l'existence nous impose malheureusement

je viens vous temoiger toute ma sympathie
        qu'elle vous apporte douceur en ces jours douloureux

gilles hurtaud
Photo 727408Madame Josette COIRIER née DUPEUX
Josette, je vois tes yeux qui pétillent, j'entends encore ton rire qui fuse, je ressens ton énergie colossale.
Je retiens ta vivacité, ton intelligence et ta bienveillance, des qualités si précieuses.
On a passé seulement 3 mois à travailler ensemble mais cela a suffit à faire naître une amitié, une complicité, une affection très forte.
Cette joie que tu communiquais si bien, même dans les moments difficiles et les épreuves, j'en garde un petit éclat en moi pour toujours.
Merci pour ce cadeau.
Photo 727408Madame Josette COIRIER née DUPEUX
Pour toi josette que je n'oublierai jamais

A toi qui pleures mon départ ...
Remets de la lumière dans ta vie.
J'en fais encore partie
N'aie aucun doute.✨✨
✨✨Je te vois, je t’entends, je sens la chaleur de ton souffle et je frôle tes larmes. Je n’ai pas les moyens physiques de manifester ma présence, mais je suis là, à tes côtés.✨✨
✨✨J’ai un peu perdu la notion du temps et de l’espace. Tout est si grand ici! Tu devrais voir les couleurs magnifiques que je ne peux décrire et tous ces êtres d’amour qui m’entourent. Oui il y a un paradis! Il est beau, tellement beau! Tout comme cet amour que je te porte.✨✨
✨✨Je crois rêver et pourtant ma réalité est bien palpable. Que de légèreté! C’est ce que je ressens ... la légèreté. Tout est possible ici. Je ne suis pas « en fin de vie »,
je suis « ENFIN EN VIE » ... alors que vous, vous parlez de ma mort.✨✨
✨✨Ne laisse pas le chagrin alourdir ton cœur alors que la joie déborde pour moi en ce moment. Mes moments de tristesse surviennent lorsque je te vois pleurer. Ne perds pas ce temps précieux. Vis! C’est ton devoir actuel. Souviens-toi de ta mission...oui je sais sur terre on ne se souvient pas de cette mission. Alors écoute ton âme, ton cœur. Ils désirent te parler et te dire comment profiter pleinement de ton passage sur terre.✨✨
✨✨À toi qui pleures mon départ, je t’offre mon sourire et mes rires que tu connais si bien. Prends-les et distribue-les. Cette joie de vivre ne doit pas se perdre. Je veux t’entendre chanter, te voir danser! Remets de la lumière dans ta vie. J’en fais encore partie, n’aie aucun doute!✨
Même d’ici, je t’aime toujours .
Photo 712665Monsieur Jean-Claude RIFFAUD
Tu n 'es plus là où tu étais ,mais tu es partout où je suis .
Repose en paix papa !!!
Photo 419538Monsieur Mohamed ZIDANE
Je souhaite adresser mes sincères condoléances à la famille Zaïdane. Je suis attristé par cette nouvelle et leur apporte tout mon soutien dans cette difficile épreuve.

Avec toute mon affection.
Photo 646873Monsieur Gildas VISEUX
Repose en paix, Gildas, auprès de ton cher jumeau Christian.

Tu resteras avec moi, en pensée. J'ai les souvenirs de nos ans d'enfance, entre cousins et cousines. Les rencontres à l'île-de-Ré. Ces dernières années, nous ne nous voyions plus. Quel dommage. Mais tu demeures en ma mémoire et en mon cœur.

Bon courage, chère Brigitte.

Brieuc-Yves
Photo 651321Madame Héloïse SUIRE
Jolie Heloïse,

Je garde un doux et joyeux souvenir de toi. Toi, ce petit bout de femme si passionnée, si enjouée. Tes sourires, ta beauté si pure, tes éclats de rire... C'est ce que je retiendrai de toi.
        
Cette bien triste nouvelle me laisse sans mot.
Je te souhaite un doux voyage parmi les anges, qu'il te soit paisible et reposant.

Je pense a tous tes ami.e.s , ta famille au vide que tu vas leur laisser .... j'en ai le cœur noué. Je leur souhaite beaucoup de courage, beaucoup de force, je partage leur peine et de la ou je suis je leur envoie toute l'énergie que je peux pour les aider à affronter ce drame.

A nos années collèges, à nos années lycées...
Que ton âme repose en paix.
Photo 634519Monsieur Daniel SAINTHERAND
Le ciel est rempli d'étoiles,
Je saurais retrouver la tienne parmi ces milliers
Elle brillera tel le cristal
Pour que dans mon cœur elle puisse toujours scintiller.

Je t'aime papa
Photo 703017Monsieur Colbert RAIMONDEAU
Colbert, notre voisin et ami, l'annonce de ton décès a été un tsunami, une lame de fond de colère, une vague déferlante de tristesse.Mais qui crie dehors ?, Ne t'inquiètes pas, c'est Colbert qui parle ! Ce bruit du préchauffage de son diesel nous indiquait qu'il partait courir la côte ou la campagne..on le rencontrait parfois, il se moquait de nous avec nos bâtons de marche, il nous appelait les alpinistes !!!
De l'humour, il n'en manquait pas, certes !!! Et cette générosité du retour de pêche, ce partage, ce bonheur de faire plaisir aux autres. Le papy gâteau des enfants du quartier...le papy tout court qui nous rassurait de sa présence.
Collbert, nous avons écrit ton nom dans l'océan, une vague l'a effacé mais ce n'est pas grave car il restera à jamais gravé dans nos cœurs.
Photo 703633Monsieur Jean-Pierre QUEGUINER
Tres chagrinee à l annonce du deces de jean pierre je presente à francoise son epouse ses enfants et petits enfants mes condoleances les plus emues

je garderai le souvenir d un collegue tres agreable tres erudit et ayant toujours une pointe d humour

tres sincerement
Photo 682988Monsieur Philippe QUEVAL
Nous garderons toujours de notre Ami Philippe le souvenir de beaucoup d’intelligence, d’une grande disponibilité, d’une infinie douceur et de sacrées parties de rigolade entre amis et en familles
Qu’il repose en paix
Photo 644697Monsieur Pascal PORTERES
Nous avons appris avec beaucoup d’émotion la disparition brutale de Pascal.
Les mots nous manquent pour exprimer notre tristesse mais nous tenions à vous témoigner de notre indéfectible amitié dans cette épreuve.
Veuillez recevoir nos plus sincères salutations

Hommages précédents Hommages suivants